Actu

L’importance de bien choisir votre syndic de copropriété

Selon la législation française, la gestion d’une copropriété doit être confiée à un syndic. Parmi les différentes formes de syndic, les prestations offertes par un expert en la matière se confirment être plus avantageuses.

Le choix d’un syndic professionnel est une étape non négligeable, car il garantit la qualité de prestation dont vous allez bénéficier. Pourquoi bien choisir votre syndic de copropriété ? Eléments de réponse !

A voir aussi : Comment faire une quittance de loyer

Pour une gestion administrative impeccable

Trouver un syndic fiable n’est pas une tâche facile, compte tenu du nombre de professionnels évoluant dans ce domaine. Divers critères doivent être mis en avant dans le choix de ce mandataire.

Dans ce sens, le recours à un comparateur de syndic de copropriété s’avère être la meilleure option. En procédant ainsi, vous avez l’assurance de collaborer avec un excellent syndic qui maîtrise tous les rouages de l’administration d’une copropriété, dont la gestion administrative.

A lire aussi : Quatre étapes incontournables dans l’achat d’un bien immobilier à Rennes

Un bon syndic n’aura aucun mal à effectuer les tâches administratives relatives à votre copropriété. Ces dernières, bien qu’elles soient moins complexes au début, nécessitent des connaissances et de l’organisation. Grâce à un syndic fiable, vous serez certain, par exemple, que :

  • la liste des copropriétaires et des lots leur appartenant est à jour,
  • la copropriété est immatriculée et recensée annuellement au Registre National des Copropriétés,
  • le PV de chaque Assemblée Générale de la copropriété vous soit parvenu à temps.

Pour une gestion financière parfaite

Outre les missions administratives, un syndic doit gérer la comptabilité générale de la copropriété. Par conséquent, vous devez trouver un professionnel qui excelle également dans ce domaine. Et pour cause, cela vous garantit une gestion financière transparente.

En plus d’ouvrir un compte bancaire au nom du syndicat des copropriétaires, un bon syndic va effectuer les obligations suivantes :

  • tenir à jour et gérer la comptabilité de la copropriété,
  • percevoir les charges de chaque copropriétaire,
  • payer certaines factures liées aux dépenses de la copropriété : frais des prestataires et des salariés de la copropriété,
  • gérer et recouvrer les impayés,
  • dresser un budget prévisionnel pour chaque exercice.

Selon la loi régissant le statut de la copropriété des immeubles bâtis, le syndic doit présenter un bilan financier de l’année écoulée. Ce compte rendu doit se faire lors de l’AG annuelle des copropriétaires.

Pour une bonne tenue de l’immeuble

À côté des missions administratives et financières proprement dites, le syndic a l’obligation d’assurer la bonne tenue de l’immeuble. Concrètement, il s’agit de l’administration courante de la copropriété.

Il convient à cet effet de chercher et d’en engager un bon puisqu’il est le garant de l’entretien et de la conservation des parties communes.

Pour cette raison, le syndic est mandaté d’une autorisation lui permettant de réaliser des réparations minimes et les divers travaux d’entretien au quotidien. Par la même occasion, il doit établir et tenir à jour le carnet d’entretien de la copropriété.

Afin d’accomplir sa responsabilité, le syndic est autorisé à parapher différents contrats relatifs au bon fonctionnement dudit bien. Il s’agit :

  • des contrats d’entretien des parties communes,
  • des contrats de fourniture d’énergie.

À noter que tous les travaux importants au sein de la copropriété doivent passer par le vote de l’AG. Cette procédure n’est pas applicable pour les travaux urgents.

Pour les conseils d’experts

Le syndic bénéficie d’un rôle prépondérant dans l’organisation administrative et la gestion financière d’une copropriété.

De par ces obligations, ce professionnel est tenu d’assister le syndicat des copropriétés dans les prises de décisions de ce dernier.

Un syndic maîtrisant parfaitement son métier permet ainsi aux copropriétaires de profiter des conseils d’experts. Ceux-ci peuvent être d’ordre juridique et technique. En effet, le syndic doit prévenir les copropriétaires dans le cas :

  • d’une décision votée par l’AG qui s’oppose aux lois ou à l’intérêt de la copropriété,
  • d’un changement de normes réglementaires,
  • de soucis techniques requérant des travaux de réparation,
  • de l’utilité d’une assurance dommages-ouvrages pour des interventions complexes.

La violation de ce devoir de conseil va engager la responsabilité du syndic.

Bien choisir un syndic professionnel est un gage de sérieux et une qualité de service à la disposition des copropriétaires. Il suffit de comparer les prix et les prestations avant de fixer votre choix parmi les nombreux cabinets de syndic.