Assurance

Comment se passe la procédure d’expulsion ?

A lire en complément : Quelle garantie loyer impayé ?

Dans le domaine de l’évacuation à domicile, la loi française tend à protéger les locataires

Les principales raisons de l’expulsion. En effet, un locateur peut rompre un bail sans raison réelle et sérieuse. sont les loyers impayés, le manque de sécurité ou la non-souscription à l’assurance ménagère. La vente ou la reprise de la propriété est différente, car ils se produisent seulement à la fin du bail.

A lire également : Comment résilier un contrat d'assurance habitation MAIF ?

Mais avant d’arriver à une expulsion imminente, il y a des solutions . Tout d’abord, notez qu’il existe de nombreuses subventions pour payer le loyer pour payer le loyer, si vous avez de la difficulté à payer votre loyer à temps et à temps. L’appel de la libération sous caution ou d’un arbitre judiciaire contribue également à conclure un accord amiable avec le propriétaire. En dernier recours, il est également possible d’élaborer un projet de plan avec la CAF ou le Fonds de solidarité pour le logement (FSL).

La procédure d’expulsion elle-même commence avec la résiliation du bail . Cela peut être fait d’une manière différente, selon qu’il existe une clause de résolution ou non. Cependant, dans tous les cas, le propriétaire doit demander au tribunal municipal de conclure la résiliation du contrat et d’engager la procédure de déclenchement. Le juge peut être tenu de prévoir un délai supplémentaire pour régler les paiements impayés et rester dans la propriété. Et l’aide juridique pour couvrir les honoraires d’un avocat spécialisé est alors très précieuse dans les négociations.

Dans le cas où l’expulsion est faite , le locataire a un délai de 2 mois à son domicile. Après l’expiration, l’huissier sera Allez sur la scène du crime pour créer le journal et peut-être récupérer les meubles restants. Le seul impératif est de respecter la trêve.

Pour tout savoir sur la procédure d’expulsion, vos droits en tant que locataire et ce qu’il faut faire si vous êtes confronté à cette situation, lisez cet article sur.

Pour quelles raisons peut-on être menacé d’exclusion ?

En France, la loi est très stricte lorsqu’il s’agit d’expulsions pour protéger les locataires. Pour qu’un propriétaire puisse demander la résiliation du bail, il doit avoir une raison réelle. Toute procédure d’expulsion commence par une « erreur » commise par le locataire.

Un propriétaire a le droit de vous voir demander aux cas suivants de quitter la maison :

  • Loyers et dépenses impayés
  • Non-acceptation de l’assurance ménage : vous devez présenter un certificat à jour à votre propriétaire chaque année
  • Défaut de verser un dépôt de garantie (souvent appelé à tort un « dépôt »)
  • Condamnation pour émeutes dans le quartier
  • Mauvais soin pour le bien
  • Entrepreneur sous-locataire sans le consentement du propriétaire

Si vous êtes locataire d’une propriété HLM, vous pouvez également être menacé d’expulsion en cas de :

  • Hébergement tiers (en dehors de la famille étroite)
  • Non-occupation de biens immobiliers pendant plus de 8 mois consécutifs de l’année

Il Parfois, certains propriétaires veulent récupérer rapidement leur propriété Nous ne devons pas confondre l’expulsion et la demande de vacances et demander à leurs locataires de quitter les lieux.

Dans ce cas, le propriétaire devra vous envoyer l’un des trois types de vacances :

  • La vente de location si le propriétaire veut vendre la propriété
  • Le bail de retour si le propriétaire veut vivre dans l’appartement ou ses parents veulent s’y installer
  • vacances pour des raisons légitimes et graves , si le locataire paie régulièrement son loyer, par exemple,

Toutefois, pour être valide, le séjour doit vous être envoyé au moins 6 mois avant la fin de votre contrat de location. Les propriétaires de logements sociaux (HLM) n’ont pas le droit d’envoyer une vente de location ou Retrait à leurs locataires.

Menacé de dédouanement du loyer pour loyer impayé : que faire ?

Le non-paiement du loyer et des frais est généralement la principale cause des vacances locatives . Cependant, avant que de tels objectifs ne soient atteints, il existe des solutions.

Appel au Brüfsten ou aux organisations d’aide

Si vous êtes confronté à un loyer impayé, il est important d’avertir le propriétaire de vos difficultés. Dès le premier mois de retard , le propriétaire a le droit de contacter votre dépôt :

  • La personne qui a un répondant, si vous en avez un
  • Action de logement si vous êtes abonné à la garantie Visale.

Le Cependant, le moyen le plus simple est d’être transparent et d’informer votre propriétaire dès que possible . Vous pourrez trouver un accord (paiement du loyer échelonné, qui, par exemple, distribue le remboursement de location au cours des prochains mois). Certains demandent également un conciliateur judiciaire.

Enfin, notez qu’il existe également de nombreuses subventions pour payer les loyers, telles que :

  • Fonds de solidarité pour le logement (voir détails)
  • Garantie Loca Pass (accès direct)
  • Même l’appel à ouvrir un dossier de surendettement à la Banque de France pour les personnes à forte vulnérabilité financière.

Empêcher les FAC d’établir un plan de gestion de la dette

Si vous recevez de l’aide pour le logement (quel que soit le montant), votre propriétaire est tenu de fournir à FAC votre loyer impayé.

Le fonds des allocations familiales considère qu’il y a un paiement impayé si :

  • La dette du locataire est égale à 2 fois le loyer sans frais (si l’aide au logement est versée au locataire)
  • La dette du locataire est deux fois plus élevée que le loyer sans frais moins le soutien au logement (si l’aide au logement est versée au propriétaire)

Par exemple, pour un loyer de 500€ sans frais et une allocation logement de 200€ :

Si le locataire reçoit l’allocation, la FCA considérera qu’à partir de 1 000€, les dettes ne sont pas payées (500€ x 2 = 1 000€).

Si le propriétaire reçoit l’allocation, la CAF estime que la dette n’estpas payée à partir de 600€ (500€ – 200€ d’allocation logement = 300€, puis 300€ x 2 = 600€).

déclaration d’un paiement impayé aux FAC permet l’établissement d’un plan de règlement de la dette La . Ce mécanisme consiste à fixer les conditions de remboursement des loyers manquants (montant mensuel, délai, etc.). Elle peut être déterminée par le propriétaire lui-même, le Fonds de solidarité pour le logement (FSL) ou même la CAF.

Cependant, si vous respectez cela, vous continuerez certainement à recevoir votre aide au logement et, surtout, vous éviterez l’autorisation de la bourse.

Exclusion d’un locataire : la procédure et comment réagit

Si, malgré tout, vous n’êtes pas en mesure de respecter ses obligations, le propriétaire peut demander la résiliation du bail . Ce n’est qu’après la résiliation de ce contrat que la procédure d’expulsion elle-même commencera.

La procédure de résiliation du bail dépend de la présence ou non d’une clause de résolution dans le contrat lui-même . Si aucune clause de ce genre n’est mentionnée, il s’agit d’une résiliation judiciaire.

La procédure de résiliation d’un bail avec une clause de résolution

La clause de résolution est une clause qui, comme son nom l’indique, prévoit la résiliation de la location automatique en cas de retard de paiement du loyer et des frais . La plupart des baux inclure ce type de clause.

Si tel est le cas avec votre contrat de location, votre propriétaire devra contacter un huissier de justice pour vous envoyer une date limite de paiement officielle. Plus particulièrement, cette lettre indique le montant que vous devez au bailleur.

Bon à savoir : Si les montants demandés ne correspondent pas à vos paiements impayés, vous pourriez être en mesure de contester ce message. Pour ce faire, rapprochez-vous de votre propriétaire pour voir s’il est possible de parvenir à un accord consensuel. Sinon, vous devrez renvoyer l’affaire au juge du juge du juge de votre maison.

Une fois la notification officielle reçue, vous disposerez d’un délai précis pour vous exonérer de votre dette :

  • Pour non-paiement du loyer : 2 Mois
  • Non-paiement des taxes : 2 mois
  • Défaut de paiement : 2 mois
  • Pour l’absence d’assurance habitation : 1 mois

S’ il n’est pas possible de payer votre date d’échéance à temps, notez que vous :

  • Demander un délai de paiement au juge du tribunal de votre domicile
  • Appel au FSL (Fonds de solidarité pour le logement) pour une aide financière d’urgence

Après ces délais, plusieurs situations sont possibles :

  • Vous avez payé votre dette : vous pouvez rester chez vous
  • Vous n’avez pas payé votre dette : le propriétaire peut demander au tribunal de district de déterminer la résiliation du bail. Le jugement peut alors organiser votre expulsion du domicile

Résiliation légale d’un bail (crédit-bail sans clause déterminée)

Si votre bail ne comprend pas de clause de résolution, la résiliation du bail doit être une décision de justice. Par conséquent, le propriétaire doit appeler un huissier afin qu’ il puisse vous envoyer une citation à comparaître au tribunal .

Attention : En cas de résiliation d’un contrat de location par le tribunal, le propriétaire n’est pas tenu de vous envoyer une lettre de mise en demeure contraire à la procédure de résiliation d’un bail avec une clause de résolution.

À la Magistrate Court , le juge décide si les circonstances sont suffisamment graves justifient la résiliation du bail et, surtout, l’expulsion du domicile. S’il y a Si votre situation financière le permet, vous pouvez également vous accorder des périodes de paiement supplémentaires.

Demander l’indemnité accompagnée d’un avocat

Compte tenu de la complexité du droit français, ne soyez pas laissés seuls ! Plusieurs organisations peuvent vous offrir des conseils ou même des coûts financiers, comme votre assurance.

Si vous êtes jugé, il est préférable d’appeler un avocat . Sa présence n’est pas obligatoire, mais sachez que la plupart des donateurs sont représentés par un fonctionnaire civil. Il est donc nécessaire de faire de même pour assurer le meilleur de votre défense.

Si vos fonds ne vous permettent pas de payer les frais de procédure et les frais d’un Avocat spécialisé, vous pouvez demander l’aide juridique. Si ce dernier vous est attribué, les honoraires d’avocat seront à la charge de l’État (en tout ou en partie) .

Pour ce faire, téléchargez le formulaire de demande d’aide juridique et soumettez-le au Bureau d’aide juridique (BAJ) de votre ministère avec la lettre d’acceptation de l’avocat que vous avez choisi.

La réaction de la BAJ peut être longue (de 1 à 2 mois, selon l’organisme). Si vous n’avez toujours pas reçu le consentement (ou le refus) de l’aide juridique, vous devez quand même comparaître le jour de l’audience, bien que vous ne serez pas accompagné d’un avocat. Obtenez le reçu de dossier et demandez au juge de retourner l’affaire plus tard. Le fardeau a le devoir de proposer une nouvelle date. N’oubliez pas de l’écrire, car vous n’avez pas des convocations écrites seront envoyées.

Appel d’une décision d’expulsion

Si vous souhaitez interjeter appel de la décision du tribunal, vous avez le droit de le faire… à condition que vous remplissez les délais d’appel. Par conséquent, si vous estimez que le juge de procédure n’a pas tenu compte de tous les faits avancés par votre défense, vous pouvez saisir la Cour d’appel :

  • Dans les 15 jours suivant la décision de reporter une ordonnance provisoire
  • Dans le mois suivant la décision de reporter un verdict

Bon à savoir : En faisant appel, vous suspendrez la procédure d’expulsion (temporairement) et jusqu’à ce que la décision soit prise de la Cour d’appel.

Expulsion d’un appartement : quels sont vos droits ?

Si le bail a été résilié, l’expulsion est imminente . Cependant, la procédure reste rigoureuse afin de protéger le locataire autant que possible et lui permettre de chercher un autre appartement.

Délais pour quitter le logement

Après la résiliation du bail par le juge de première instance, le propriétaire doit appeler un huissier pour envoyer une ordonnance de quitter les locaux à son locataire. Ce dernier dispose alors de 2 mois pour partir.

Bon à savoir : il est possible d’avoir une période supplémentaire d’un maximum de 3 mois à 3 ans à recevoir. Pour cela, vous devrez demander une mesure d’expulsion auprès du juge. Mais soyez prudent, vous devez justifier votre demande. C’est une bonne idée de lire la brochure illustrative.

Suspension des vacances de location en hiver

Depuis 1955, l’hibernation est en cours pour protéger les locataires. Pendant cette période, qui va du 1er novembre au 31 mars, les mois les plus froids de l’année, un propriétaire peut engager une procédure, mais il est impossible de se faire arnaquer de sa patrie.

Toutefois, dans certaines situations exceptionnelles, le Wintertrace ne s’applique pas. C’est le cas, par exemple, si l’appartement ou le bâtiment constitue une menace pour ses résidents ou si l’expulsion s’accompagne d’un remodelage adapté aux besoins de la maison.

Note : Il y a un cessez-le-feu cyclonique dans les départements d’outre-mer qui, comme l’hibernation, empêche légalement les expulsions de chez elles. Approchez-vous de votre préfecture pour apprendre les données.

Mise en œuvre de la désignation par un huissier (pas le propriétaire)

La procédure de déclenchement doit être effectuée par un huissier de justice. Votre propriétaire ne pourra pas entrer dans votre maison, changer de serrure, toucher vos meubles ou même procéder à l’expulsion. Si tel est le cas, il sera passible d’une peine de trois ans d’emprisonnement et d’une amende de 30 000 euros pour préjudice à son domicile.

Beaucoup d’huissiers annoncent leur visite par la poste, mais ce n’est pas une obligation. D’un autre côté, vous devez il se présente à l’appartement :

  • Pendant un jour ouvrable : c’est-à-dire du lundi au samedi, sauf les dimanches et jours fériés
  • Entre 6h et 21h

Selon l’attitude du locataire, la situation peut varier :

  • Si vous refusez d’ouvrir à l’huissier de justice : ce dernier crée une déclaration de tentative d’exclusion et demande de renforcement dans la police
  • Si vous n’êtes pas à la maison : l’huissier n’a pas le droit d’entrer seul dans votre appartement. Il doit être accompagné d’un policier et d’un serrurier. Sur votre retour, vous trouverez une affiche à votre porte d’entrée indiquant que vous ne pouvez plus entrer dans l’appartement ou la maison
  • Si vous partez, entrez l’huissier : il crée un rapport d’exclusion et procède à l’inventaire de vos meubles si certains sont encore sur place

Qu’ en est-il des meubles si l’armoire n’est pas vide

Si vous avez laissé des meubles dans la propriété, l’huissier de justice doit l’inscrire dans le rapport d’exclusion qui indique :

  • Votre valeur marchande potentielle
  • L’ emplacement et les conditions d’accès où ils sont stockés

Vous disposerez alors de 2 mois non renouvelables après avoir soumis les minutes pour récupérer votre propriété . Après cette période, ils seront vendus aux enchères publiques ou, s’ils n’ont pas de valeur marchande, ils seront vendus comme abandonnés.

Si vous êtes affecté par une menace, n’hésitez pas à vous rapprocher du Information sur le logement Agence ministérielle (comment communiquer avec ADIL). Vous recevrez gratuitement des conseils d’un avocat.

Notez également qu’une fois par an, le propriétaire a le droit d’augmenter votre loyer selon l’indice IRL. Vous devez tenir compte de cette augmentation lors du paiement de votre loyer afin de ne pas être dans une situation en suspens.

Pour poser la question FORUMA ? Un problème que vous devez aborder Toute une communauté est à votre disposition… Posez votre question

🏠 Quelles sont les raisons de l’exclusion d’un locataire ?

La principale raison de l’expulsion d’un appartement est le non-paiement du loyer. Cependant, il y a d’autres raisons :

  • Vous n’avez pas d’assurance maison
  • Vous avez commis des perturbations de quartier
  • en savoir plus

👍 Comment réponsez-vous à une expulsion imminente ?

La première chose que vous devez faire est de contacter le propriétaire et de trouver une solution pour réguler votre situation. Si vous êtes menacé d’expulsion en raison du non-paiement du loyer, vous pouvez bénéficier d’une aide financière telle que :

  • Le FLS
  • Garantie Loca Pass
  • en savoir plus

❓ Le propriétaire peut-il vous emmener ?

Le propriétaire peut engager des procédures d’expulsion, mais il doit suivre certaines étapes. Si l’expulsion de votre appartement est confirmée, un huissier doit mettre en œuvre la décision. D’autre part, le propriétaire ne change pas les serrures ou rentre à la maison Lire la suite

✔️ Comment se passe une expulsion pour non-paiement du loyer ?

Selon votre bail, la procédure d’expulsion variera. Pendant la procédure, vous aurez entre 1 mois et 2 mois pour réguler votre situation. En savoir plus

Comment récupérer mes effets personnels en cas d’expulsion ?

Si vous utilisez vos meubles sera noté sur la bûche faite par l’huissier. Vous avez 2 mois pour les retrouver Lire la suite

Crédit photo : © StockUnlimited