Travaux

Rénovation électrique : les normes

Vous effectuez une rénovation électrique sur un logement ? En France, les normes en termes d’installation électrique sont strictes et s’appliquent à tout logement, neuf ou en travaux. On vous livre le détail des normes à respecter pour bien procéder à votre rénovation électrique.

Rénovation de votre réseau électrique : ce qu’il faut savoir

En ce qui concerne les normes applicables au réseau électrique de votre logement en rénovation, de nombreux éléments sont à connaître. Si le logement a plus de 15 ans, vous devez obligatoirement vous référer au diagnostic électrique réalisé à l’achat. Celui-ci liste en effet tous les éléments non conformes aux exigences en vigueur et nécessitant une rénovation électrique.

A lire également : Comment installer un parement de façade en pierre ?

La norme NFC 15-100

Vos travaux de rénovation électrique doivent être conformes à la norme NFC 15-100. Cette norme fixe les règles d’installation électrique domestique dans tout local d’habitation. Cette norme est en constante évolution.

En fonction de l’état et de la nature du réseau électrique existant, les travaux de rénovation électrique peuvent être très complexes voire dangereux.

A lire également : Achat dans le neuf : pourquoi faire appel au promoteur immobilier ?

Dans le cas d’une distribution encastrée, par exemple, il sera nécessaire de faire des ouvertures dans les cloisons, les plinthes ou même les corniches. Ceci peut représenter un coût et un prix non négligeable sur votre facture. Cela dit, des aides sont possibles si vous faites réaliser les travaux de rénovation électrique par un professionnel agréé :

  • La TVA réduite à 10 %
  • Le crédit d’impôt et / ou l’éco-prêt (PTZ), si vous choisissez en plus de votre rénovation électrique de vous tourner vers les énergies renouvelables créatrices d’électricité.

Bon à savoir : pour la rénovation d’une installation électrique, il faut compter un minimum de 100 € par mètre carré.

La passage du Consuel et les normes

Une fois votre rénovation électrique réalisée et votre installation prête, le passage d’une personne mandatée par le Consuel (Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité) est obligatoire. Le Consuel délivre alors un certificat de conformité à l’issue de vos travaux de rénovation électrique. Si votre installation électrique et vos travaux ne sont pas conformes à la norme, le Consuel est bien sûr en droit de ne pas délivrer ce certificat.

Le certificat de conformité doit être demandé par la personne qui a réalisé les travaux de rénovation électrique sur l’installation existante. Cette demande est payante. Par ailleurs, un délai de 20 jours sera respecté entre l’expédition du formulaire et la mise en route de l’installation électrique dans votre maison.

Rénover soi-même une installation électrique ancienne : des risques

Rénover son installation électrique n’est pas une mince affaire : les travaux de rénovation ne peuvent s’improviser. Pour cette raison, il est plus que conseillé de faire appel à des professionnels de la rénovation électrique. Les artisans sont au courant des dernières normes en matière d’installation électrique et savent exactement quelle est la marche à suivre, dans le respect de la normes en vigueur.

Par ailleurs, le danger que représente une installation électrique lorsqu’on ne s’y connaît pas (et même lorsque l’on s’y connaît), est bel et bien réel. Les assurances ne fonctionnent pas de la même manière dans le cas où vous décidez de procéder vous-même à la rénovation électrique de votre logement.

Rénovation électrique complète : ce qu’il faut prendre en compte

Une rénovation électrique “de fond en comble” peut s’apparenter à une installation complète. Si tout ou presque est à changer car non-conforme, il faudra alors :

  • Prévoir la réinstallation d’un tableau électrique
  • Revoir les raccordements intérieurs et extérieurs, notamment à la prise de terre
  • Revoir la pose de nouveaux interrupteurs conformes
  • Prévoir la pose de nouvelles prises conformes

Votre électricien est au fait des dernières normes et et ajouts les plus récents sur les prérequis en matière d’installation électrique. Le prix des installations électriques en rénovation varient en fonction de votre demande : faites faire des devis auprès d’un professionnel de la rénovation électrique.

Quand demander un Consuel professionnel ?

Comme son nom l’indique, le Consuel professionnel s’adresse aux personnes qui possèdent une entreprise et qui réalisent de gros travaux d’électricité. Dans ce cas, le formulaire exigé sera de couleur verte. Pour un particulier, ce n’est pas le même formulaire, car les installations ne sont pas identiques, puisque les besoins sont différents. Pour en revenir au Consuel Pro, vous pourrez faire votre demande ici : https://www.afacontrole.fr/consuel-pro/. Sachez que si vous faites installer des panneaux voltaïques ou une éolienne sur le terrain de votre entreprise, il s’agira encore une fois d’un autre formulaire de Consuel. Ce certificat de conformité sera de couleur bleue.

Quoi qu’il en soit, vous êtes dans l’obligation de le fournir, dès lors que vous faites une nouvelle installation électrique ou que vous vous lancez dans des travaux de rénovation, qui ont nécessité une mise hors tension. Sans cela, vous ne pourrez pas obtenir le raccordement électrique. Cela implique donc que vous ne pourrez demander votre Consuel, que lorsque les travaux auront été achevés. Si ceux-ci ne respectent pas les normes en vigueur, vous serez dans l’obligation de rectifier la chose, pour demander un second passage des experts en Consuel.