Conseils

Comment faire une quittance de loyer

Pour savoir comment faire une quittance de loyer, l’on peut chercher la réponse dans le domaine informatique ou dans celui de l’imprimerie. Pour rappel, la quittance de loyer est conseillée sans être une contrainte légale.

Qu’est-ce qu’une quittance de loyer ?

La quittance de loyer est une preuve permettant à un locataire de prouver, en cas de litige, qu’il a bel et bien payé son loyer. La quittance doit aussi attester du paiement des charges inhérentes au logement, par exemple le chauffage et d’internet dans le cas des logements étudiants.

La quittance de loyer peut aussi prouver qu’on a son domicile à l’adresse qui y est indiquée. Ce document est souvent requis afin de bénéficier d’aides de type Aide Personnalisée au Logement et Caisse d’Allocations Familiales.

Quelles informations mettre sur une quittance de loyer ?

Rendez-vous sur www.immobilier-danger.com pour y voir, entre autres choses, les informations devant être portées sur une quittance de loyer.

Pour rappel sur la quittance il faut :

  • La mention “quittance de loyer” qui indique la nature du document.
  • Préciser la vocation du logement “à usage d’habitation” .
  • Le montant du loyer hors charges.
  • Le montant de la provision faite pour couvrir les charges.
  • Le montant total payé.
  • L’adresse du logement pour lequel le loyer est payé.
  • La période pour laquelle ce loyer est versé.
  • Les coordonnées du propriétaire.
  • Les coordonnées du locataire.
  • La signature du bailleur ou de son représentant désigné par mandat  écrit.

Outils de rédaction de la quittance de loyer

Les logiciels de bureautique offrent l’assurance de pouvoir rapidement faire et envoyer les quittances de loyer. Il est aussi possible d’utiliser un bloc imprimé. Chaque mois, remplissez une fiche en conservant une souche. Cette dernière est le plus de la version papier de la quittance.

Le propriétaire ne peut pas réclamer des frais d’envois de la quittance de loyer. Le propriétaire doit conserver ses quittances de loyer pendant les trois années qui suivent la rupture du contrat.