Assurance

Assurance dommage ouvrage : quel est son prix

L’assurance dommages ouvrage est une garantie permettant de percevoir des revenus pour entamer des travaux en cas de malfaçon. Cette police d’assurance vous couvre quasiment 10 ans après que vous ayez réceptionné le chantier.

Exigences de certaines compagnies d’assurances

Au moment de la souscription d’une assurance dommages ouvrage, la personne physique ou morale vous proposant ce produit va accorder une importance soutenue à certains aspects. Il s’agit :

  • D’une étude du sol,
  • De la valeur financière des travaux.

Certaines compagnies d’assurance vont exiger des standards en termes de travaux, des procédures particulières de construction pour pouvoir vous couvrir.

Précautions que vous devez prendre 

Le prix d’une assurance dommage ouvrage ne vous sera reversé que :

  • D’une part, si votre chantier a respecté certaines normes,
  • D’autre part, votre maison ou votre appartement a été construit par un professionnel. Vous gagneriez à choisir un maître d’oeuvre. Ce dernier doit impérativement avoir lui aussi une couverture appelée “garantie décennale”.

Il ressort de ce qu’il précède qu’il est plus intéressant de confier votre chantier à un expert, plutôt que d’opter pour l’auto-construction.

Combien payerez-vous ?

L’assurance dommage ouvrage représente entre 2 et 4% de la valeur totale des travaux que vous voulez faire exécuter.

Vous ou votre responsable des travaux devrez payer en une fois cette somme. Le règlement sera effectué avant que le premier coup de pioche soit donné sur le chantier.

N’hésitez pas à utiliser des comparateurs pour trouver le meilleur taux. Il vous suffira d’aller sur internet, de chercher “comparateur d’assurance” dans un moteur de recherche. L’étape suivante consistera à communiquer les principales caractéristiques du chantier requises. En lançant une recherche, vous aurez en une dizaine de seconde une vingtaine d’offres. Prenez le temps d’étudier les conditions de vente avant de faire le choix ultime. Souvenez-vous qu’opter pour la solution la moins chère ne permet pas toujours de faire des économies !