Crédit

Quels sont les risques d’un prêt relais ?

Le prêt relais consiste à emprunter de l’argent pour acquérir un bien pendant que celui-ci n’est pas encore vendu. Ce type de crédit est utilisé par les personnes qui désirent vendre et quitter leur logement pour en avoir un autre. Toutefois, le prêt relais présente quelques risques. Découvrez-les ici.

Risque de multiplication des crédits

Une personne qui opte pour un prêt relais peut être confrontée au paiement de plusieurs crédits. En effet, si l’emprunteur a acquis son premier bien avec un crédit non remboursé et qu’il ajoute un prêt relais, il aura à rembourser deux crédits. En principe, le prêt relais est à très court terme.

A lire aussi : Quel est le meilleur prêt immobilier ?

Par exemple, sur deux années, si le prêt relais n’est pas vendu dans cet intervalle, il n’est pas possible que l’emprunteur rembourse son prêt relais. Il va devoir s’arranger avec la banque afin que le prêt soit prolongé, éventuellement en le modifiant. Dans ce cas, le prêt relais risque de se transformer en un deuxième crédit pesant en plus du premier emprunt.

Toutefois, la banque ne peut renouveler qu’un certain taux du prêt relais. La seconde partie du prêt devra alors être payé dans le délai convenu. Néanmoins, si le premier bien immobilier n’est pas vendu, le prêt relais doit être payé au terme.

A lire également : Tout ce qu'il faut savoir sur le prêt à taux zéro

L’emprunteur devra alors s’arranger pour rembourser le prêt relais en cherchant à avoir un autre prêt qui puisse financer ledit remboursement. En ce qui concerne le deuxième bien immobilier, le prêt relais n’assure qu’une partie du prix d’acquisition. Par exemple, le prêt relais ne couvrira que 60 % ou 70 % du prix d’achat.

Dans ces conditions, l’emprunteur court le risque de chercher un autre prêt afin d’acheter son second bien immobilier. Dans le cas où le premier bien n’est pas cédé dans le temps, l’emprunteur risque de payer des intérêts.

Cependant, il convient de négocier dès le début « les taux du prêt relais. Sous certaines bases, il est possible d’obtenir à un 1 % un prêt relais. C’est le cas si pour des causes de mobilité professionnelle, le détenteur d’un bien immobilier décide de le vendre pour s’installer ailleurs.

Les risques financiers d’un prêt relais

construction neuve

Du point de vue financier, un prêt relais est un crédit très risqué. Le risque se fait sentir si le marché immobilier connaît des baisses. En effet, le principal danger ici est de ne pas pouvoir vendre son premier bien au tarif voulu. Dans ce cas, vous serez confrontés à deux crédits. Son prix total peut alors s’avérer très élevé.

Toutefois, il est possible selon les conditions de la banque de négocier à nouveau un prêt relais pour le modifier en un crédit classique. Même dans ce cas, vous êtes tenu de souscrire un autre crédit. Vous courez alors le risque de devoir rapidement céder votre premier bien à un prix très bas pour sortir de cette impasse.

Dans les conditions d’une acquisition de vente en futur état d’achèvement ou d’une acquisition sur plan, l’idéal serait d’entamer certaines procédures. Cela consistera à céder le premier logement durant les travaux du futur.

Si vous vendez votre logement avant que votre nouvelle résidence soit achevée vous risquez de payer le loyer, car vous aurez à vous reloger le temps que l’aménagement de votre future maison soit terminé.