Crédit

Quand prendre un PPD ?

Dans le cas des garanties de prêts immobiliers, on a tendance à confondre l’ hypothèqueavec un prêteur ou un privilège PPD. Il convient de noter que l’hypothèque dans le PPD a déjà existé et peut être considéré comme une garantie traditionnelle de prêts immobiliers, tandis que le PPD est caractérisé par la facilité de la procédure qui lui est associée.

Il y a une différence entre ces deux garanties, étant donné qu’il s’agit d’une hypothèque conventionnelle.

A lire aussi : Crédit immobilier : nos conseils pour bien préparer votre dossier

Hypothèque comme garantie d’un prêt immobilier

, parlons d’abord del’hypothèquepour faciliter l’identification des différences entre elle et le PPD.

L’ hypothèque est réalisée par un acte notarié, qui est attribué avec le ministère de la publicité foncière est mieux connu sous le nom d’enregistrement hypothécaire. Son utilité sera pour la banque, au bénéfice de laquelle la garantie est de faire confisquer les biens et de les vendre afin d’être remboursés au prix.

A lire également : Prêt immobilier : à quoi sert le rachat de crédit ?

La Banque prévaudra ensuite sur les autres créanciers sur le remboursement de l’argent qu’elle a emprunté.

L’ hypothèque peut également avoir lieu dans le cadre d’une vente dans le futur état d’achèvement ou VEPA, car il peut garantir des obligations supplémentaires, telles qu’un prêt pour le travail ou l’achat de meubles, et même une grande quantité de prêt personnel ou professionnel.

Différences par rapport au privilège du prêteur

Il convient de noter que la création de l’hypothèque implique l’emprunteur, de nombreux frais tels que l’impôt foncier au moment de la publication de l’acte notarié, la rémunération réelle du notaire, TVA, contribution de la garantie immobilière…

Le privilège du charer le libère de la taxe sur la publicité immobilière, ce qui le rend plus abordable que l’hypothèque dès le début.

D’ autre part, avec l’avantage exclusif du prêt, la PPD ne garantit que l’achat de biens construits en fonction de sa valeur et sans autre obligation complémentaire. Il exclut donc la VEFA et la partie du prêt immobilier qui serait accordé pour le travail.

Afin de revenir à l’ordre des créanciers en termes de garanties de prêt immobilier, il convient de garder à l’esprit qu’un privilège du prêteur, enregistré dans les 2 mois suivant l’achat de biens immobiliers au niveau de la partion foncière, prendra un rang rétroactif à la date de l’acquisition.

L’ hypothèque qu’elle a est obligatoirement consentie le jour de sa publication.

Cette différence s’explique sans aucun doute par le fait que la nature plus solennelle de la procédure hypothécaire en fait une garantie qui doit être obligatoirement publiée. Sinon, elle ne peut créer de droits en faveur du créancier.

Il est également compréhensible que le DPP soit promu par les banques. Cela leur donne l’avantage de la rétroactivité. Cependant, son coût moins cher fait de l’emprunteur sa force.

Le privilège du prêteur n’a aucune limite, sauf pour ce qui est de garantir seulement le montant de l’achat de biens immobiliers. La part du prêt qui serait utilisée à d’autres fins exige que l’hypothèque soit retournée à cette fraction excessive en cas de défaillance de l’emprunteur à l’échéance du remboursement.

Cela devrait être pris en compte

parce que

les différences entre hypothèque et PPD ont été soulevés, il reste important de se rappeler les points qui les relient. Les deux servent à garantir un prêt immobilier. Les deux offrent au créancier la priorité sur les autres. Votre résiliation aura lieu 1 an après la créance garantie.

En

fin de compte, les différences à prendre en compte en termes d’hypothèque et de privilège du prêteur concernent principalement la taxe sur la publicité immobilière, le fonctionnement du droit préférentiel et la part du montant garanti en cas d’obligations supplémentaires d’achat du bien lui-même.

SIMULATIONS

GRATUITES

PRÊT IMMOBILIER

INVESTISSEMENT LOCATIF

REMBOURSEMENT DU PRÊT