Investissement

Investissement immobilier : quelle ville choisir et quel type de bien ?

Avez-vous songé à faire un investissement dans l’immobilier locatif ? Dans ce cas, vous devez d’abord savoir que le plus important dans ce type d’investissement est l’emplacement du bien. L’emplacement de l’appartement ou de la maison est le critère le plus déterminant que vous cherchiez du rendement immédiat ou de la plus-value. Dans de nombreux cas, il n’y a pas réellement besoin d’aller chercher loin.

Meilleur endroit pour investir : à deux pas de chez vous

Investir dans l’immobilier locatif vous engage, et ce, même si vous avez opté pour le service d’un gestionnaire. Les spécialistes de l’investissement immobilier conseillent presque tous de n’investir que dans votre localité. Deux raisons expliquent ce choix : votre connaissance du marché et la gestion de votre investissement. C’est vrai, si vous investissez dans une belle villa à l’autre bout du monde, il sera compliqué de tout contrôler.

A découvrir également : Comment calculer le rendement net d'un investissement locatif ?

Investir près de chez vous, dans votre ville ou dans une commune voisine, vous permet de surveiller de près votre investissement, l’état de votre bien, etc. Mais avant tout, en choisissant ce type d’investissement local, vous pouvez jouir d’une meilleure connaissance du marché local. S’il vous manque des informations, sur https://www.dividom.com/ou-investir, vous avez accès aux actualités de l’immobilier de toutes les régions de la France.

Une ville où le rendement locatif est élevé

Il s’avère effectivement avantageux d’investir dans l’immobilier locatif près de chez vous. Mais s’il n’y a pas de réelle tension locative ou assez de demande, votre investissement ne sera pas fructueux. Comme tous les bons investisseurs, vous devez apprendre à connaître le marché de l’immobilier de votre ville ou de la ville qui vous intéresse. Dans une même région, d’une ville à une autre, la rentabilité brute moyenne peut varier.

A lire aussi : Pourquoi investir dans l’immobilier à Marrakech ?

Prenons l’exemple de deux villes de la région Rhône-Alpes : Lyon et Grenoble. Le prix moyen au m2 est de 2380 euros à Grenoble et de 3 600 euros à Lyon. Pour ce qui est du rendement locatif, Grenoble l’emporte avec 5.45% contre 3.97% pour Lyon. Ces données, ainsi qu’une multitude d’autres sur presque toutes les villes des régions de France, sont accessibles gratuitement sur Dividom.

Comme vous pouvez le constater, le rendement locatif est plus élevé à Grenoble, ce qui est un bon indice. Mais ce critère seul ne permet pas de vous décider avec pertinence entre la ville de Lyon et de Grenoble, par exemple. Effectivement, il est également essentiel de se pencher sur la question de la tension locative. Le fait que Lyon fasse partie, selon le zonage Pinel, de la zone A peut être un critère essentiel à prendre en compte lors de votre choix.

Studio, T3, maisons…dans quel type de logement investir ?

Quand on se lance dans l’investissement immobilier locatif, on fait effectivement face à plusieurs dilemmes. Comparer le prix au m2 est l’un des moyens les plus sûrs de choisir le meilleur investissement. De toute manière, les lois quasi immuables de l’immobilier restent inchangées. Selon les experts, les plus petites surfaces sont celles qui se vendent et se louent les plus chères au m2. Quand on parle de petites surfaces, on fait référence aux studios et à la rigueur aux T2.

La rentabilité est plus ou moins assurée dans le cadre d’investissement de ce type. Ce constat est valable dans les grandes agglomérations où il y a une forte demande de logements. En optant pour une ville où la tension locative est élevée, vous vous assurez d’éviter les vacances locatives qui risquent de plomber la rentabilité de votre investissement.

Investissement locatif dans le neuf ou dans l’ancien ?

De nombreux éléments opposent les logements neufs aux logements anciens. L’immobilier neuf est plus cher à l’achat, mais vous donne accès à un immobilier moderne et répondant obligatoirement aux normes en vigueur. L’ancien est plus accessible en ce qui concerne le prix d’achat, mais souvent il faut prévoir des coûts de réparation et de rénovation.

Pour le cachet et l’emplacement stratégique, l’immobilier ancien reste imparable pourvu que le secteur ou la ville soit attractif. Quand vous faites le choix entre l’investissement dans le neuf et dans l’ancien, vous devez également vous poser des questions sur la fiscalité de votre investissement. Dans le neuf, vous pouvez encore profiter pendant un moment du dispositif Pinel et du dispositif Denormandie dans l’ancien.