Crédit

Comment calculer son taux d’endettement pour un prêt immobilier ?

Comment calculer son taux d’endettement pour un prêt immobilier

Calculer le taux d’endettement pour un prêt immobilier est sans aucun doute, l’une des méthodes les plus employées pour définir sa capacité d’emprunt. Ce paramètre financier constitue l’un des critères fondamentaux des banques et notamment de la législation française. Dans ce sens, les autorités exigent un seuil de 33 % qu’il ne faut pas dépasser pour ne pas exposer des difficultés sur la santé financière du ménage.

Si on trouve un taux qui s’approche ou dépasse le seuil, il est conseillé d’opter pour les opérations de rachat de crédit. Cela réajuste le montant des mensualités aux capacités de remboursement du ménage. Le prêteur doit calculer le taux d’endettement lors de la demande de rachat de prêt pour proposer un nouveau plan de remboursement en dessous des 33 %.

A découvrir également : Crédit immobilier : nos conseils pour bien préparer votre dossier

Comment calculer le taux d’endettement pour un crédit immobilier ?

La raison pour laquelle on a recours au calcul du taux d’endettement est bien la recherche du montant de la somme qu’il est possible d’emprunter selon son endettement. Mathématiquement, le taux d’endettement, d’endettement correspond au rapport entre le revenu et les charges financières mensuels de la personne ou de l’unité intéressée.

Dans l’immobilier, le ratio d’endettement doit être inférieur à 33 %. L’emprunteur, grâce à son revenu mensuel, doit verser les mensualités des emprunts souscrits. Ainsi, si les charges financières sont trop importantes en tenant compte du montant de revenu mensuel, il est fort probable que l’emprunteur ne pourra pas rembourser les mensualités.

Lire également : Quel est le meilleur prêt immobilier ?

capacité de prêt

Si vous voulez calculer le taux d’endettement pour un crédit immobilier, il suffit d’utiliser la formule suivante : (dépenses financières du foyer/revenus du foyer) x100. Le taux obtenu est exprimé en pourcentage.

Les revenus

Le calcul des revenus est indispensable dans les procédures relatives à l’emprunt. Les pensions alimentaires, les revenus professionnels non-salariés ainsi que les revenus fonciers en cas de disposition d’un ou de nombreux biens locatifs représentent les revenus fixes à insérer dans une simulation de taux d’endettement. On ajoute à tout cela les salaires nets du foyer qui figurent sur les bulletins de paie de l’intéressé.

Les personnes qui ne reçoivent pas de salaire, mais une pension comme l’allocation aux handicapés… doivent s’informer sur le montant perçu mensuellement. En tenant compte du caractère variable des allocations familiales, les banques ne les comptabilisent pas dans le calcul des revenus. Il faut prendre en considération toutes les rentrées d’argent de l’intéressé dans le calcul des revenus.

Les charges

Pour faire une opération de calcul relative aux charges, vous réunissez les mensualités en cours de remboursement ainsi que toutes les dettes hypothétiques. En ce qui concerne ces dernières, citons les crédits à la consommation, le ou les prêts immobiliers, les crédits à taux zéro comme le PTZ (Prêt à taux zéro) et l’éco-PTZ. Il faut également ajouter au calcul la pension alimentaire, le loyer et les crédits en cours.

En somme, calculer son taux d’endettement pour un prêt immobilier est loin d’être une tâche facile. C’est pour cette raison qu’il est important de se fonder sur la méthode de calcul tout en tenant compte des revenus et charges de l’emprunteur.