Immo

Puis-je vendre mon terrain au prix que je veux ?

Vous pouvez parfaitement vendre votre terrain au prix que vous souhaitez. Cependant, pour trouver un acquéreur et en tirer profit, une estimation est indispensable. Cela afin que le prix de vente de votre terrain ne soit ni inférieur ni supérieur à celui du marché. De ce fait, proposer son terrain au prix convenable permet de solliciter l’intérêt de vos éventuels acheteurs et de finaliser rapidement vos projets.

Pourquoi dois-je estimer mon terrain avant de fixer son prix ?

Plus la superficie d’un terrain est grande, plus son prix est élevé. Ceci dit, même s’il est constructible, son futur acquéreur ne pourra pas tout utiliser s’il envisage une construction. Dans le cas où vous l’ignorez, seul le Coefficient d’Occupation des Sols peut établir quelle surface de votre terrain est véritablement constructible.

A lire également : Le projet d’achat en Suisse : est-ce une opération réalisable pour les Français ?

La zone dans laquelle se trouve le terrain est un autre facteur qui permet de déterminer son coût. Il en va de même pour les spéculations foncières. Dans une zone très peuplée ou à proximité des frontières et du littoral, le terrain peut valoir plus cher que les autres.

La situation géographique, ainsi que la nature de votre terrain sont donc des éléments essentiels pour estimer son prix au mètre carré. Il est évident que la valeur d’un terrain non constructible ou agricole ne sera pas la même que le prix d’un terrain constructible. Une surface non viabilisée sera estimée moins cher par rapport à un terrain viabilisé.

Lire également : Quel constructeur de maison choisir ?

 

Les critères qui influent le prix d’un terrain

Pour vendre un terrain au prix auquel vous l’estimez, certains critères sont à prendre en compte, à savoir :

Son emplacement

L’emplacement du terrain dépendra du besoin de l’acquéreur. Par exemple, un terrain dont l’utilisation sera pour une résidence principale devra se trouver à proximité des écoles, des commerces ou encore des transports publics.

De ce fait, si le terrain est excentré, sa valeur va automatiquement diminuer, à moins que des projets de constructions soient prévus dans la ville. Dans ce cas, le terrain constitue un excellent investissement et sa valeur peut augmenter dans les années à venir.

Il serait donc plus judicieux de s’informer sur les projets à venir de la ville dans laquelle vous souhaitez acquérir un terrain.

Son accessibilité

L’accessibilité est tout aussi importante que l’emplacement. La raison est simple, le terrain n’intéressera personne s’ils auront du mal à y rendre surtout lors de la construction. En effet, les camions, les grues… auront du mal à atteindre le terrain si l’accès est petit ou mauvais. C’est pour cela que le prix peut en prendre un grand coup.

La nature du sol

Beaucoup de personnes ignorent que la nature du sol constitue un critère majeur dans sa vente. Par exemple, si votre sol est rocheux, l’acheteur devra dépenser davantage dans l’assainissement. Il en est de même si pollué, l’acquéreur sera obligé de procéder à la dépollution. Plus le terrain nécessite de modifications après son acquisition, plus son prix baissera.

Les règles d’urbanisme communal

Tout acquéreur de terrain se renseigne sur les règles d’urbanisme pour connaître les restrictions. En effet, des conditions sont à respecter tel que :

  • La nature de la construction
  • La forme de la propriété
  • Le nombre d’étages
  • L’aspect extérieur des constructions
  • L’utilisation des matériaux

Après s’être renseigné, si l’acquéreur constate que votre terrain représente beaucoup de restrictions, il va se désintéresser.

L’indice d’utilisation du sol

Les prix très compétitifs vont titiller les acheteurs potentiels. Ils vont se dire que vous avez omis d’émettre un détail important tel que l’indice d’utilisation du sol très bas. C’est pour cela que connaître l’indice d’utilisation du sol ou IUS est indispensable.