Location

Les avantages fiscaux liés à la location

avantages fiscaux

La location immobilière est un secteur de plus en plus prisé par les investisseurs. Cela se comprend puisqu’il permet de profiter de nombreux avantages, notamment fiscaux. En particulier, si vous êtes propriétaire-bailleur, ces atouts s’étendent sur plusieurs angles. Même si ces avantages fiscaux ne sont pas automatiques et qu’ils dépendent de votre situation fiscale individuelle, il est important de les connaître. Des détails ici !

Déduction des frais de location

La déduction des frais de location est un avantage fiscal important pour les propriétaires-bailleurs. Elle permet de déduire de leurs impôts sur le revenu, les dépenses liées à la location d’un bien immobilier. Cela peut réduire considérablement la charge fiscale liée à cette activité. Les frais de location déductibles peuvent inclure entre autres :

A lire aussi : Comment changer la destination d'un immeuble ?

  • les taxes foncières ;
  • les intérêts d’emprunt ;
  • les primes d’assurance ;
  • les charges de copropriété ;
  • les frais de gestion locative ;
  • les travaux de réparation et d’entretien.

Ces dépenses sont déductibles dans la limite des revenus locatifs générés par le bien immobilier.

Amortissement du bien immobilier

L’amortissement du bien immobilier est une déduction fiscale qui permet aux propriétaires-bailleurs de récupérer une partie du coût d’acquisition de leur bien immobilier sur plusieurs années. En conséquence, ils profiteront d’une réduction du montant des impôts à payer sur les revenus locatifs générés par le bien.

A découvrir également : Quelles garanties pour une colocation ?

De façon concrète, l’amortissement consiste à répartir le coût d’acquisition du bien immobilier sur une période donnée, généralement de 20 à 30 ans. Chaque année, le propriétaire-bailleur peut déduire de ses revenus locatifs une partie du coût d’acquisition du bien, calculée en fonction de la durée de vie estimée de ce dernier.

Régime réel d’imposition

avantages fiscaux

Au titre des avantages fiscaux liés à la location immobilière, le régime réel d’imposition est aussi à citer. Il permet aux propriétaires-bailleurs de déduire de leurs revenus fonciers, l’ensemble des charges et des dépenses liées à la location de leur bien immobilier.

Contrairement au régime micro-foncier, qui prévoit une déduction forfaitaire de 30 %, le régime réel d’imposition permet une déduction des charges réelles, sans limite de montant. Il est particulièrement avantageux pour les propriétaires-bailleurs dont les charges et les dépenses liées à la location sont supérieures à 30 % des revenus fonciers générés par le bien immobilier.

Dans ce cas, le régime réel d’imposition permet de déduire un montant plus important que le régime micro-foncier. Cela peut entraîner une réduction significative de l’impôt sur le revenu à payer.

Dispositif Pinel

Si vous investissez dans l’immobilier neuf ou en VEFA pour louer le bien en question, le dispositif Pinel présente un avantage fiscal considérable pour vous. En effet, celui-ci permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu contre la mise en location du bien pour une durée minimale de 6 ans. Mieux, cette durée peut être prolongée jusqu’à 12 ans.

Pour aller loin, le montant de la réduction d’impôts dans le cadre du dispositif Pinel dépend de la durée de la mise en location et de la zone géographique où se situe le bien immobilier. Plus cette durée est longue, plus le taux de réduction d’impôt est élevé.

Les zones géographiques éligibles au dispositif Pinel sont définies en fonction des tensions du marché immobilier local, et sont réparties en zones A bis, A, B1 et B2.