Location

Quels documents fournir pour une colocation ?

La plupart des étudiants et des jeunes personnes actives choisissent de partager une colocation pour leur logement. Cela signifie que le logement est partagé de telle manière à réaliser des économies sur le loyer et les dépenses. Cela peut être vraiment avantageux pour de nombreuses personnes, d’autant plus que c’est l’occasion de tisser des liens.

Beaucoup de personnes en couple ou très bons amis choisissent de faire une colocation, car ils savent que partager un logement permettra de passer plus de temps ensemble et de faire des économies.

A découvrir également : Comment changer la destination d'un immeuble ?

Néanmoins, pour une colocation, il faut certains documents obligatoires. Découvrez dans cet article lesquels vous devrez présenter avant d’emménager.

La colocation, qu’est-ce que c’est ?

Pour commencer, il est nécessaire de définir clairement ce qu’est une colocation.

A voir aussi : Quelle location de voiture choisir ?

Une colocation consiste à partager un logement entre plusieurs personnes. Pour faire simple, il y a une colocation dès lors qu’un logement est loué à plusieurs locataires en même temps. Ainsi, une colocation ne se limite pas seulement à deux personnes. Certaines personnes partagent une même location à cinq voire plus encore.

Sachez que cela s’applique aux logements vides, comme aux logements meublés. De plus, il n’est pas nécessaire de partager des liens particuliers pour pouvoir louer un logement avec un autre locataire. Vous pouvez très bien partager votre location avec un parfait inconnu. Néanmoins, il est bon de préciser que si vous êtes marié ou même pacsé avec la personne avec qui vous louer le logement, le bail ne vous considérera plus comme colocataires.

Les colocations sont très populaires chez les étudiants et les personnes qui rentrent dans la vie active. En effet, ce qui attire surtout les locataires sont les économies qu’il est possible de réaliser, ainsi que la praticité. Si vous décidez de louer un logement avec un camarade de votre université, par exemple, vous pourrez vous y rendre ensemble et réviser efficacement le soir venu. Vous pouvez aussi partager les tâches comme les courses et le ménage de façon efficace.

Les loyers reviennent, en effet, à beaucoup moins cher lorsque l’on est en colocation. Si l’on prend l’exemple des appartements parisiens réputés comme étant très chers, sachez qu’un simple studio coûte environ 800 euros tandis qu’une colocation vous reviendra à 500 euros, voire 600 euros au maximum. Ainsi, vous bénéficiez d’un espace de vie plus grand, pour moins cher, seulement en partageant le logement avec un colocataire.

Quels sont les documents nécessaires pour habiter en colocation ?

Néanmoins, pour pouvoir partager un logement en colocation, il est nécessaire de présenter certains documents pour pouvoir signer votre bail.

Les documents obligatoires pour signer le bail

D’abord, voici quels documents vous aurez besoin pour la signature du bail avec votre colocataire :

  • Une pièce d’identité valide, avec photos.
  • Un justificatif de domicile.
  • SI vous avez un emploi, il faudra montrer votre contrat de travail.
  • Un justificatif de ressources, par exemple, les trois dernières fiches de salaire. Les avis d’imposition fonctionnent également, comme les attributions de bourses comme le CROUS.
  • Enfin, les garants devront aussi justifier leurs revenus.

Ainsi, il faudra vous y prendre à l’avance avant de signer votre bail. Prenez soin de rassembler tous les documents qui vous seront demandés dans un dossier, dans le but de ne pas être pris au dépourvu et d’en oublier. Ce moment est assez redouté, car la signature vous permet de devenir locataire de manière effective, ainsi n’oubliez aucun document.

Les documents que l’on ne peut pas vous réclamer en tant que futur locataire

En cas de doute, voici les documents que l’on ne peut pas vous réclamer pour la signature du bail.

La carte vitale n’a pas lieu d’être demandée, ainsi que plusieurs justificatifs d’identité : un seul suffit. Ensuite, les relevés bancaires et les justificatifs de crédit sont interdits et l’on ne peut pas vous les solliciter. Les documents liés à votre vie personnelle ne sont pas autorisés également, comme les dossiers médicaux, par exemple.